“Maya” and The struggles of an artist’s life

kickstarter

(French below – français plus bas)

Those following me on this blog know that I’m involved in the creation of a poster for an independent horror movie, Maya. Those who follow me on facebook have already seen my call for support for this film: being an artist is much more expensive than more people think. Most of us work full time aside (in most case a tiring crappily uninteresting food job) and keep working back home at night.
Then on the morning before breakfast.
Then every day off.
We never stop because we’re passionate, because we want our work to pay, because we like to do it and especially to share it. And because we’re independant, our work can be original, surprising and interesting. In the case of film making, it often lead to better stories, far from the usual scheme we see over and over again in different set-ups served by big companies (who don’t really bother anymore writing a film from A to Z but prefer adapt books and comics for money… aw well.). Still, we can’t always afford all of our projects.

Everybody like to go to the cinema. Now remind me… How much do you pay to see a film?
Would you put this price to support Maya, the first authentic film about jinn possession filmed in Pakistan, by a British Female Filmmaker?

Every little helps; you can claim rewards (like a print of the amazing poster I’m currently designing *no pressure*) or just give a single pound – you know you won’t miss it, and it can make such a difference for K’s project! So please, please, please, if you’re interested, click here and help K premier her amazing horror movie.

(And if you have any question on the cultural impact of this film, its story or K herself: please ask in comments, I’ll be happy to answer.)


Ceux qui me suivent via ce blog savent que je suis actuellement en train de créer un poster pour un film d’horreur indépendant, Maya. Ceux qui me suivent sur Facebook ont déjà vu mon appel au support de ce film : être un artiste est bien plus onéreux que ce que la plupart des gens peuvent penser. La plupart d’entre nous travaillent à temps plein à côté de leur activité artistique (la plupart du temps, il s’agit d’un inintéressant et fatiguant job alimentaire) qu’ils pratiquent la nuit, après être rentré du travail.
Puis le matin avant leur petit déjeuner.
Et pendant leurs jours de repos.

On n’arrête jamais, parce que nous sommes passionnés, parce qu’on veut que notre travail soit reconnu, parce qu’on aime le faire et qu’on aime surtout le partager. Et parce que nous sommes indépendants, nous somme capables de mettre de l’originalité dans notre travail, d’être surprenants et par là même intéressants. Dans ce cas précis de création cinématographique, les film makers indépendants amènent souvent de meilleurs films, loin du schéma d’histoire classique proposé encore et encore par les grosses boites hollywoodiennes (qui ne prennent même plus vraiment la peine d’écrire des films de A à Z mais se reposent sur des bouquins ou des BDs pour s’assurer de s’en mettre plein les poches… bref).

Tout le monde aime aller au cinéma. Maintenant rapellez-moi… Vous payez combien pour voir un film ?
Pourriez-vous prendre part au financement de Maya – le premier film sur la possession humaine par les Djinns filmé au Pakistan par une femme – pour la même somme ?

Chaque centime compte; vous pouvez même participer en échange d’un objet dérivé du film (comme une reproduction du poster que je suis en train de réaliser) ou simplement donner un euro qui ne vous manquera pas, mais qui pourra faire une totale différence dans le financement de ce projet! Donc s’il vous plait, s’il vous plait, s’il vous plait, si ça vous intéresse, cliquez sur ce lien et aidez K à promouvoir son super film.

(N’hésitez pas si vous avez la moindre question, sur les enjeux culturels du film, sur l’histoire, sur son auteure : je serais ravie d’y répondre dans les commentaires.)

 signa

Advertisement

One thought on ““Maya” and The struggles of an artist’s life

  1. Pingback: Sketchbook/research book/portfolio | Alice von Gotha - bilingual artblog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s