What are your creative rituals?

instarticle

(French below – français plus bas)

A blank canvas. A (long) list of tracks. Preparing the composition, covering the carpet with large plastic bags, filing jars with water, ensuring brushes are clean. Kneeling in excitement – and also because I’ve got no chair to sit on while using my easel yet – bending over, scared to make that one mistake that’d ruin the painting and applying the first, light, layer.

On my (feeding) day job, I follow a kind of mechanical code that helps me going through the day and ensures that I won’t make any mistake. It’s easy, repetitive and boring. When I create, I’m completely different. I’d concentrate for ages on the tiniest detail, forgetting to breathe. I’d make weird noises while relaxing my concentration and helping myself on tea. I’d stop to listen to a piece of music I particularly enjoy. I would stare at the unfinished painting as if planning what will come next, lay on my back on the carpet, roll on the carpet, stare at the ceiling, close my eyes and feel the sun on my skin, do a lot of nothingness while looking at my piece under different angles.

I would also take pictures of the different steps and share them on social media to feel supported. Then make more tea.

I would impose the finished piece to my face, ask my boyfriend for his opinion, share it to the world, then hide it.

Start a new one from scratch, without the distraction of the finished one – start being this weirdo all over again. What are you like when you create?


Une toile vierge. Une (longue) liste musicale. Préparer la composition, recouvrir la moquette de larges sacs plastiques, remplir des pots d’eau, s’assurer que les pinceaux soient propres. S’agenouiller en tremblant d’excitation – aussi parce que je n’ai pas de chaise et donc peints par terre – se pencher au-dessus de la pièce en devenir, effrayée à l’idée de faire une erreur qui ruinerait la peinture et enfin appliquer la première, légère, couche.

Lorsque je suis au travail (alimentaire), je réponds à une sorte de code mécanique qui m’aide à faire passer la journée et qui m’empêche de faire des erreurs. C’est facile, répétitif et ennuyeux à mourir. Quand je crée, je suis complètement différente. Je pourrais me concentrer des heures sur le plus petit détail, oubliant de respirer. Je fais des bruits bizarres quand je relâche ma concentration pour reprendre du thé. Je m’arrête pour écouter un morceau que j’aime particulièrement. Je regarde fixement la peinture alors qu’elle n’est pas finie, comme pour planifier les étapes à venir, m’allonge sur le dos sur la moquette, roule, fixe le plafond, ferme mes yeux et sent le soleil sur ma peau, je fais une tonne de rien du tout, tout en regardant ma toile sous différents angles.

Je prends aussi des photos des différentes étapes, que je poste sur les réseaux sociaux en quête de support.
Puis je refais du thé.

Et j’impose la peinture achevée à ma vue, demande son avis à mon copain, la partage avec le monde avant de la cacher.

Puis recommencer, sans la distraction du travail fini – recommencer à agir bizarrement aussi. Et vous, comment vous rend votre processus créatif ?

signa

Advertisement

3 thoughts on “What are your creative rituals?

  1. C’est bien ce que je pensais, les artistes sont légèrement toqués 😉 !
    Cela dit, quand je fais mes bidules en laine je fais aussi 40 photos inutiles et avant je fixe ma boîte de laine pendant 10 minutes pour décider quoi faire…

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s